Un urbanisme engagé

Le projet de la tour Alto s'appuie sur une volonté de recoudre l'espace urbain par la couverture des voies routières encerclant le site initial et renforçant l'aspect insulaire du quartier des saisons par son urbanisme de dalle.

La couverture créée dans le cadre du projet constitue le Parvis de la tour, une grande place de 2000m² paysagée et développant de nombreuses connexions piétonnes vers la ville de Courbevoie et l'axe historique du quartier d'affaire, participant ainsi à la requalification du boulevard circulaire en boulevard urbain initié par l'aménageur Paris la Défense.
La nouvelle place donne accès au rez-de-chaussée de la tour et permet à cette dernière un adressage et une desserte directe sur le boulevard circulaire. Agrémentée d'un commerce et d'un emplacement pour Food-truck, cette place baptisée Place Zaha Hadid est vouée à devenir un véritable lieu de vie et d'échange au pied de la tour Alto.

La tour, une architecture innervée par les contraintes du site

La particularité de la tour Alto réside d'abord dans son originalité architecturale, par sa géométrie organique formée de courbes et de contre-courbes qui s'évasent en cône inversé vers le ciel. Cela est généré par son intégration urbaine.

Dans la volonté de couture urbaine sans aucune modification des infrastructures existantes, la tour est conçue sur un "timbre-poste" avec une emprise au sol de 700m² correspondant à l'emprise du bâtiment existant, il a fallu donc grignoter de la surface en hauteur afain d'atteindre une surface de plateau du bureau viable. Pour ce faire, la taille des planchers sont en constante augmentation au fur et à mesure des niveaux, ainsi, un décalage de 12cm vers l'extérieur de la poutre de rive est imaginé, permettant de gagner 75cm de circonférence à chaque niveau. La tour s'évase pour atteindre une surface de 1700m² au niveau le plus haut.

Les contraintes liées au site sont transformées en "avantages", ainsi afin de réduire la taille du noyau et son impact au sol tout en conservant le nombre de cabines nécessaire au bon fonctionnement du flux vertical, la tour Alto est la première tour de France exclusivement dotée de la technologie de double-pont. Par ailleurs le manque de place en infrastructure, les espaces de services (restaurations, auditorium, Welness..) sont répartis depuis le socle vers les niveaux hauts, bénéficiant ainsi de lumière naturelle et de vues imprenables par de larges façades panoramiques.

Une façade emblématique

La singularité de la tour réside également dans sa façade en double peau largement ventilée constituée d'une seconde peau d'écailles de verre et qui se décale d'un tiers de trame à chaque étage. Les blocs de façades courantes, de type double peau, sont constituées de l'intérieur vers l'extérieur : d'un châssis aluminium ouvrant à la française, d'un store vénitien motorisé et d'une vêture extérieure en simple vitrage ouvert en écaille et constituant une double peau performante et isolante. Plus de 3 800 blocs d'écailles de verre, conférant à la façade cette architecture si singulière et remarquable.

Les espaces intérieurs, préfigurer les usages de demain

A l'intérieur, Alto mise sur son plan libre et l'omniprésence de la lumière. Elle offre autant de typologies d'espaces qu'il existe de modes de travail. Sécable, flexible, évolutive, réversible. Un premier campus vertical sans rupture entre les étages hauts et bas grâce à ses huit ascenseurs en double-pont.

Les terrasses, un lieu hors gravité sur les deux derniers niveaux, permettent une appropriation des espaces à ciel ouvert tout en étant protégées des vents.

© 2023 by IF Studio. Webdesign Hugo Ramos-Guerrero - Simon Barret